Du poison dans la Bible, dans la Source d’eau vive: Les Apocryphes

  • Home
  •  / 
  • Des articles
  •  / 
  • Du poison dans la Bible, dans la Source d’eau vive: Les Apocryphes

Richard Bennett

Onappelle“Apocryphes”lesécritsextrabibliquescontenus dansla Biblecatholique.L’Eglisecatholiqueleurdonnelenom de “Deutérocanoniques”. Ce sont: Tobie, Judith, Maccabées I et II,leLivredelaSagesse,l’Ecclésiastique,appelé aussi“BenSirach”, et Baruch. En font partie aussi certaines additions aberrantes aulivredeDaniel:un chapitre 13, relatantl’histoirede “Suzanne”, un chapitre 14 aveclerécit de“BeletleDragon”, et au chapitre 3, un ajout appelé “Cantique des troisjeunesgens”. Cent sept versets (“Esther Grec”)viennentégalements’ajouter aulivred’Esther.L’intérêtde ceslivresoude ces ajouts tient aufaitqu’ilsrenseignentsur certainsfaitshistoriques survenus pendantlesquatresièclesséparantle livredeMalachiedel’Evangilede Matthieu.Maisnousallonsexpliquerpourquoi ces écritsnefont pas partie delaParole écrite deDieu.

Quelques incidences des Apocryphes sur ma vie personnelle

J’aimistrès longtemps à comprendre quelesApocryphesnese trouvaient pas danslesBibleschrétiennes ordinaires. Quelques-uns de ces Apocryphes ont eu desincidencesprofondes surmavie.Versl’âgedehuitans,j’aimémoriséun verset de Maccabées II 12:45:“lapensée de prier pourlesmorts,afinqu’ilssoientdélivrésde leurs péchés, est une penséesainteet pieuse” (1). Cette phrasefiguraiteneffetdansle“PetitCatéchisme”que nous apprenions par cœur àl’école.Ellea eu un grandimpactsurmoi.Chaqueannée,le2novembre,le“Jour des Morts”,je lamettais en pratique. Dans cette école tenue par des Jésuitesonm’avaitappris que si ce jour-làjepriaispourlesâmesdu purgatoire à chacune demesvisitesdans uneéglise,endisantpour chaqueâme six“Notre Père”,six“Jevoussalue,Marie”, etsix“Gloiresoit au Père”, à chaquefois,uneâmeseraitdélivréedu purgatoire. Alors un certain Jour des Morts,j’aipriéainsidansl’églisede notre quartier, entrant et ressortant quarante-septfois,croyant tirer quarante-septâmesdu purgatoire!

Aucours demapremière annéedenoviciatchezles Dominicains, j’aidû étudierlechapitre 13 deDaniel.Le comportementimmoralet grossier des deuxvieillards m’ascandalisé.Quant aulangageet àlatenue morale, ce chapitre-là était sanscommunemesure aveclesprécédents.Bien plustardseulement,j’aicompris que ce chapitrenefaisaitpas partie duLivredeDaniel.Alors queje mepréparais àlaprêtrise,je mesuisbeaucoup intéressé auLivrede Tobie. Je trouvais étrange que Tobit soit devenuaveugleaprès avoir reçu danslesyeuxdelafientedemoineaux.C’était encoreplusdéconcertant devoirl’angeRaphaëlenlever lestachesblanchespour guérir Tobit etluiprésenter ensuite sa future épouse, Sarra,fillede Ragouël. Bizarrement, Sarraavaitdéjàeu sept époux qui étaienttousmorts sans quelemariage fûtconsommé. Ce quimeplaisait,enrevanche,c’étaitl’enseignementdel’angeRaphaël:selonlui,parlaprière etl’aumôneonpouvait sauver sonâme! Celatombaitbienpour m’encourager danstousmesefforts pour gagner des mérites parlesprières etlespénitences.

En raison des erreurs contenues dans les livres et les écrits apocryphes, je tiens ces

derniers pour desminesdangereusesenfouiesdansla Biblecatholique. Pourleslecteurs Catholiquessincèresqui ignorent que ces écrits n’ont pas étéinspirésparleSaint-Esprit,lesconséquences peuvent être navrantes. Il est donc très importantd’analyser lesenseignementsdel’Eglisecatholique ausujetde ceslivreset desavoircommentonen estarrivéàles incluredansla Biblecatholique.

Rome cautionne officiellement les Apocryphes

Voici ce que déclare officiellement le Vatican:

“C’est la Tradition apostolique qui a fait discerner à l’Eglise quels écrits devaient être comptés dans la liste des Livres Saints. Cette liste intégrale est appelée “Canon” des Ecritures. Elle comporte pour l’Ancien Testament 46 écrits (45 si on compte Jérémie et Lamentations ensemble) et 27 pour le Nouveau.

Genèse, Exode,Lévitique,Nombres, Deutéronome, Josué, Juges, Ruth,lesdeuxlivresdeSamuel,lesdeuxlivresdes Rois,lesdeuxlivresdes Chroniques, Esdras etNéhémie,Tobie, Judith, Esther,lesdeuxlivresdes Maccabées, Job,lesPsaumes,lesProverbes,l’Ecclésiaste,leCantique des Cantiques,laSagesse,l’Ecclésiastique,Isaïe,Jérémie,lesLamentations, Baruch,Ezéchiel,Daniel,Osée, Joël,Amos,Abdias,Jonas,Michée, Nahum,Habacuc, Sophonie, Aggée,Zacharie,Malachiepourl’AncienTestament” (2).

Cettelistemontre donc que pourl’AncienTestament,lecatholicismeacceptecommecanoniques deslivresquin’étaientreconnusniparleChristJésus,niparles Juifs,niparlesApôtres,niparl’Eglise primitive.L’intrusion de ces Apocryphes danslaParoledivineinspiréeetinfaillibleest lourde de conséquences. Ces additions représentent un quart duvolumedel’AncienTestament dans uneBiblecatholique. Leur présencepolluelaParole deDieutoutentière. Orledon accordé parleSeigneur auxsiensestsemblableau SeigneurLui-même:c’est une Parole pure detouteincertitude, pure detoutmensonge. “Tout don excellent et tout cadeau parfait viennent d’en haut, du Père des lumières, chezlequel il n’y a ni changement, ni ombre de variation” (Jacques 1:17). L’“Ecriture” del’Eglisede Rome est polluée, et ce seulfaitdémontrequ’ily a rupture de continuité entre Rome etl’EgliseApostolique.

Augustin et les Apocryphes

Sauf de la part d’Augustin (3) et de deux Conciles provinciaux tenus en Afrique du Nord (Hippone en 393, et Carthage en 397) il y a eu un rejet général des Apocryphes par l’Eglise primitive. Pourtant en 1546 le Concile de Trente a accepté et cautionné ces livres, les déclarant partie intégrante de la Sainte Parole de Dieu.

Pourquoi il est impossible d’accepter les Apocryphes

Quatre raisonsprincipalesempêchentd’accepterlesApocryphescommefaisantpartie de l’Ecriture Sainte:

  1. Le Seigneur Jésus-Christ etlesauteurs du Nouveau Testament n’ontjamaissanctionnéaucundesApocryphespardesexpressionscaractéristiquestellesque “Il est écrit”,ou“Ainsi parle le Seigneur”.Faitparticulièrementsignificatif,presquetousles livrescanoniques del’AncienTestament sontainsiauthentifiés

dansleNouveau Testament.Mais nileSeigneur,nilesauteurs du Nouveau Testament n’ontjamais affirméquelesApocryphesfaisaientpartie des Ecritures.

  1. Dieuaconfiél’AncienTestament auxJuifs.“Tout d’abordlesoracles deDieuont étéconfiésauxJuifs”(Romains3:2). LesJuifsn’ontjamaisreconnu d’autreslivresquelesécrits canoniques del’AncienTestament. Lalistedeslivresdel’AncienTestament reconnus enl’an90 de notre ère parleséruditsjuifsduConciledeJamniaestidentiqueàcellequ’acceptaitl’Eglise primitive,et àcelleque reconnaissentleschrétiens actuels.L’historienjuifFlaviusJosèphe (30-100 après Jésus-Christ) écarteexplicitement lesApocryphes.

  1. On remarque que danslesApocrypheseux-mêmes,touterevendication d’uneinspirationdivinebrillepar son absence. Enfait,certains de ceslivresdéclarent qu’à cette époqueleSeigneurne parlaitpas parlabouche de Ses prophètes: “Ilsévitalors en Israël une oppressiontelle qu’il nes’en était pas produit depareilledepuislejouroù onn’y avaitplus vude prophète” (1 Maccabées 9:27).

  1. Les Apocryphes contiennent des erreurs, desfables,des superstitions, delamagie,des fraudes et des fausses doctrines,notammentlaprière pourlesmorts. Toutes ces composantes contredisentlapure Parole deDieucontenue dansles livrescanoniques. Parexemple,au chapitre 8 dulivredelaSagesse,leverset 19 déclare:“J’étaisunenfantd’un heureux naturel,j’avaisreçu en partage uneâmebonne.” Ce verset contreditRomains3:23: “Tous ont péché et sont privés de lagloire de Dieu.” On trouve un autreexempledans 2 Maccabées 12:45. Ce verset est cité dansleCatéchismedel’EgliseCatholique pourjustifierlacommunionaveclesmortsainsiquelaprière pourlesmorts.L’enseignementcatholiqueofficiels’appuiesur cemensongede 2 Maccabées 12:45 etdéclare:

“La communion avec les défunts. ‘Reconnaissant dès l’abord cette communion qui existe à l’intérieur de tout le corps mystique de Jésus-Christ, l’Eglise en ses membres qui cheminent sur terre a entouré de beaucoup de piété la mémoire des défunts dès les premiers temps du christianisme en offrant aussi pour eux ses suffrages; car ‘la pensée de prier pour les morts, afin qu’ils soient délivrés de leurs péchés, est une pensée sainte et pieuse’ [2 M 12, 45]. Notre prière pour eux peut non seulement les aider mais aussi rendre efficace leur intercession en notre faveur” (4).

La communion avec les morts est une pratique païenne que la Bible interdit: “Qu’on netrouve chez toi personne… qui se livre à la divination, qui tire des présages, qui ait recours à des techniques occultes ou à la sorcellerie, qui jette des sorts, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou prédisent l’avenir, personne qui interroge les morts” (Deutéronome 18:10-11).

Ces écrits renferment aussi une autre affirmation fausse, à savoir que pour obtenir le salut, l’homme doit puiser dans ses ressources propres (Ecclésiastique 15:14). Cette erreur mortelle est reprise par des documents officiels de Rome postérieurs à Vatican II:

“Maisc’est toujourslibrementquel’hommese tourne verslebien…carDieua voululelaisserà son propre conseil (cf. Ecclésiastique 15:14) pourqu’il puissedelui-mêmechercher son Créateur et, en adhérantlibrementàlui,s’acheverainsidans

une bienheureuse plénitude” (5).

Sans hésitationniréserve,la Biblecatholiquedispensecetenseignementquimèneàladamnation. Il contredit catégoriquementladoctrinebibliquequi nousenseigne qu’avantde recevoirlesalut, noussommesspirituellementmorts.Ephésiens2:1 décritclairementl’état del’inconverti:“Pour vous, vous étiez morts par vos fautes et par vospéchés”.

Colossiens 2:13 décrit aussilaconditionmoraledel’humanité:“Vous qui étiez morts parvos offenses…” A cause du péchéd’Adam,l’êtrehumain vientau monde en état de mortspirituelle. Romains3:10-11 décrit sansambiguïtéson état: “…selon qu’il est écrit: il n’ya pas de juste, pas même un seul; nul n’est intelligent, nul ne cherche Dieu.” D’autres mensonges épouvantablesfigurentdans Tobie 12:9:“L’aumônesauve delamort, etellepurifiedetoutpéché. Ceux qui fontl’aumônesont rassasiés de jours.” Il y en aégalementdans Judith 10:11-13 et dans Baruch3:4.

Du poison dans la source d’eau vive

La Parole écrite deDieuest une source d’eauviveabsolumentpure. Iln’ya pas deplaceenellepourles fablestrompeuses,lesmensonges,lesfausses doctrines. En y ajoutant d’autres écrits entachés de fausses doctrines,l’Eglisecatholique montrequ’ellenetient paslaParole deDieupour unabsoludontl’intégritédoit êtrescrupuleusementrespectée; enfaitcetteEgliseest attachée par-dessustoutà sa propre tradition. Ces écrits ajoutés àla BibleetofficialisésparleConcilede Trente en 1546 constituent unefalsificationdel’histoire. Ilsaffaiblissent lacohérence interne des Saintes Ecritures. En introduisant ces écrits apocryphes danslecanon catholique,lahiérarchie romainealargementminélaconfiancedes lecteurs enl’œuvredu Saint-Esprit quiillumineSa Paroledivine.La présence d’erreurshumainesincorporées danslaParole écrite deDieua poureffetd’annulercette Parole. En déclarantformellementque c’estd’elleque des écritscommelesecondlivredes Maccabées tirentleurautorité,l’Eglisecatholiquesouligneson intention de promouvoir des traditionstellesquelacommunionaveclesmorts, etlaprière pourlesmorts. C’est pour cetteraison-làquel’Egliseromainedéclare canoniquelesecondlivredes Maccabées.

Quelle différenceaveclespropos de l’auteur de celivre!Evoquant ses buts et ses capacités,ildéclare dansledernierchapitre:“Jefiniraiégalementmon ouvrageici même.Silacomposition en est bonne et réussie, c’est aussi ce quej’aivoulu.A-t-ellepeu devaleuretnedépasse-t-elle paslamédiocrité? C’esttoutce quej’aipufaire…(2 Maccabées 15:37-38). Siseulementnousavionstousautantd’humilitéet d’honnêteté! Un chrétien authentique aledésirde se nourrir delapure Parole deDieu,afinde croître et d’êtrefortifiédanslaconnaissancede son Seigneur et Sauveur. L’Apôtre Pierre nous dit: “Désirez comme des enfants nouveaux-nés le lait pur de la Parole, afin que par lui vouscroissiez pour le salut, si vous avez goûté que le Seigneur est bon” (1 Pierre 2:2-3). CelaitdelaParolenedoitjamaisêtre frelaté,contaminépar desmélangesfaitsdemaind’homme.“La loi de l’Eternel est parfaite, elle restaure l’âme; le témoignage de l’Eternelest véridique, il rend sage le simple. Les ordres de l’Eternel sont droits, ils réjouissent le cœur; le commandement de l’Eternel est limpide, il éclaire les yeux” (Psaume19:8-9).

La Parole de l’Eternel est parfaite: d’un bout à l’autre, elle est à la hauteur du but dans lequel elle a été donnée. Par le Saint-Esprit, cette Parole nous montre notre état de péché et de misère sans Dieu, et la nécessité vitale pour chacun de nous de nous tourner vers

Lui.Le témoignage du Seigneur est certain, et sa vérité estinviolable.Ceux quil’accueillentavechumilitéetsimplicitésont rendus sages dèsmaintenantet pour l’éternité.

Notes:

  1. Catéchisme de l’Eglise Catholique, § 958. Centurion / Cerf /Fleurus-Mame/LibrairieEditrice Vaticane, Paris, 1998.Touteautre citation duCatéchismeCatholiquedans cet article est tirée dumêmeouvrage.

  2. Catéchisme de l’Eglise Catholique, §120.

  3. Onnesaitpasexactementjusqu’àquelpointAugustincautionnaitlesApocryphes. Lefaitdelesavoir appelés “Deutérocanoniques” peutsignifierqu’ilen approuvaitlalecture dansl’Eglisesans toutefoislesconsidérercommecanoniques.

  4. Catéchisme de l’Eglise Catholique,§958.

  5. Constitution Pastorale “Gaudium et Spes”,Section 17,http://www.vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_council/documents/vat-ii_cons_19651207_gaudium-et-spes_fr.html

  6. VoirIntroduction aux Livres des Maccabées,Biblede Jérusalem (Editions du Cerf, Paris, 1961) p. 540:“Lelivreest important parles affirmationsqu’ilcontient surlarésurrection des morts …lessanctions d’outre-tombe…laprière pourlesdéfunts…leméritedes martyrs…l’intercessiondes saints… Cesenseignements,portant sur des points quelesautres écrits del’AncienTestamentlaissaientincertains,justifientl’autorité quel’Egliseluiareconnue”.


Richard Bennett, Association “Berean Beacon”,http://temp.bereanbeacon.org

La reproduction de cet article est autorisée, y compris sur l’Internet, à condition qu’elle soit intégrale, et qu’aucune modification ne soit effectuée. Voir également les autres articles en français de Richard Bennett, à l’adresse: https://bereanbeacon.org/fr

Related Posts